Accueil > Articles > Point avancé de mars
Article précedent
Article suivant

 

Point d'avancée de Mars

Que s’est-il passé pour Pause Travail pendant le mois de mars ? Et bien, la charge de travail a été incroyable ! Et comme pour la majorité d’entre nous, avec 2 semaines de confinement ! Et ça se prolonge en avril !

Je pourrais vous dire comme à chaque fois que des négociations pour la location des locaux Pause-Travail sont en cours. Des promesses ! Des promesses ! Qu’avez-vous fait pendant les 2 premières semaines de confinement ? Moi, j’ai travaillé pour ce blog et j’ai étudié le concept de stratégie ‘océan bleu (W. Chan Kim, 2015)’. Savez-vous de quoi il s’agit ?

La première personne à m’avoir parlé de ce livre est une architecte d’intérieur Catherine Bouvier de chez ‘Bulle et taille crayon’. Et je profite de cet article pour la remercier. Elle connaissait le concept de ‘pause travail’ et croyait que je m’étais servi de cet outil pour modéliser Pause Travail. Pourtant je n’en avais jamais entendu parler !

Cela m’a intriguée, et j’ai lu cet ouvrage rapidement. Pas le temps de faire plus ! Pourtant, j’ai gardé en tête l’envie d’approfondir le sujet. Cette période de confinement est apparue comme le moment parfait. Ce n’est pas un sujet facile à aborder car il contient beaucoup de nouvelles notions ou plus exactement l’articulation entre les différentes notions est différente des principes de bases que l’on m’a enseignée lors de mes différentes formations.

Le concept est simple ! comment créer de nouveaux marchés complètements nouveaux ? Et comment s’assurer que l’on garde cet avantage ?

Le postulat de base est qu’il existe un océan rouge sanglant où les entreprises existantes se partagent les parts de marché déjà existants. Elles respectent les mêmes règles, partagent les mêmes valeurs, les même clients-cible… Ainsi elles se livrent à une concurrence acharnée qui aboutit à une diminution des revenus.

En opposition à cet océan rouge, il existe l’océan bleu où il n’y a pas de concurrence, où nous créons une nouvelle demande, où la rentabilité est forte… Il s’agit de la terra-incognita qui est soit créée à partir de l’observation des marchés existants, des tendances, soit par l’innovation technologique.

Dans l’océan bleu, l’approche de la construction du business modèle est différente.

Le point de départ n’était pas une idée d’entreprise pour laquelle on va chercher si des clients-cible existent. Bien au contraire, il s’agit d’analyser les besoins des clients, et des valeurs portées par les concurrents pour élaborer un nouveau concept d’entreprise.

La notion de ‘client-cible’ n’a pas la même importance. On ne se pose pas les questions : « pour qui ? » « est-ce qu’il existe des clients pour ce produit ou service ? ». Les questions s’articulent autour de « quels sont les besoins communs à satisfaire ? ».

C’est la question que je me suis posée quand j’ai élaboré le concept de pause travail.

La concurrence est au sens le plus large possible. On ne se demande pas uniquement « qui sont les concurrents directs ? ». Il faut envisager la concurrence au sens le plus large possible en répondant à la question « quels sont les alternatives existantes sur le marché pour satisfaire ce besoin ? ».

Ainsi, la stratégie de l’Ocean bleu a créé une unité d’analyse : « l’analyse stratégique » qui est « l’ensemble des actions et des décisions managériales qui concurrent à l’élaboration d’une offre commerciale capable de créer un nouveau marché ».

Ça vous donne mal à la tête ? Oui ! moi aussi, j’ai eu mal à la tête ! Comme vous le lisez, le sujet m’a passionné. J’ai de drôle d’idées quand il s’agit de m’occuper. Un peu masochiste, j’aime avoir mal à la tête.

Promis, je ferai un article sur le sujet. Mais pas tout de suite, il faut que je prenne un peu de recul pour vous expliquer le concept de manière simple et compréhensible.

En attendant, j’ai poussé l’exercice jusqu’à repenser le plan d’affaire de pause travail en appliquant cette stratégie.

Comme le point de départ de pause travail a été l’interview des chefs d’entreprises pour connaitre vos besoins. Cela m’a paru important d’exploiter et valoriser vos demandes.

L’exercice a été instructif ! J’avais identifié comme important un certain nombre de valeurs et de besoins mais avec un plan d’affaire classique ces éléments ont été noyés dans le flot de l’information de la présentation et la description du projet.

Moi j’en ai oublié leur importance. Aujourd’hui ils sont de nouveaux revenus sur le devant du projet. Par exemple, une des valeurs portées par pause travail était de mettre en avant le tissu entrepreneurial du Val d’Oise…

Mieux encore ! la vision était de vous proposer un lieu de rencontre et d’échange avec vos pairs, rompre avec l’isolement du chef d’entreprise, un lieu de rendez-vous !

Autres articles :

Point d'avancée Novembre 2019

Point d'avancée Décembre 2019

Point d'avancée Janvier/Février 2020

Pause Travail

Pause travail est un espace coworking destiné aux indépendants, aux télétravailleurs et aux porteurs de projet. C'est un lieu de vie et de travail qui met à disposition de ses co-workers des salles de réunion, et des bureaux, sans laisser de côté l'espace de détente afin de travailler dans un esprit «comme à la maison ».

Action co-financée par le conseil
Ile de France